L'association
Livres
Elisabeth Cazenave Conferences
Paul-Elie Dubois - Peintre du Hoggar
Paul-Elie Dubois - Peintre du Hoggar
Livre relié
Format : 24 x 28,5 cm,
160 pages
Prix : 42,50 euros
ISBN : 2-915118-62-0
Commander
C’est en 1921 que Paul-Élie Dubois, un artiste qui porte en lui toute l’apparente sévérité de sa Franche-Comté natale, obtient la bourse de la Villa Abd-el-Tif après des études à l’Académie des Beaux-Arts de Paris. Il aura alors « la révélation de la lumière », selon sa propre expression. La ville d’Alger lui offrant un fabuleux décor, sa palette s’illumine, sereine, éclatante. Sept ans plus tard en 1928, le gouverneur général de l’Algérie, Pierre Bordes, charge une mission scientifique d’explorer le massif du Hoggar. Paul-Élie Dubois en fait partie. La mission quitte Alger en automobile, traverse les oasis de Laghouat, El Goléa et pénètre dans la plaine du Tidikelt. Bientôt se dresse le Hoggar et ses cathédrales : l’Illaman, le Tahat, l’Assekrem du Père de Foucauld… Seul, avec ses guides touaregs dans ces montagnes désolées, Paul-Élie Dubois en rapportera trois cents tableaux.

Élisabeth Cazenave nous propose de suivre ce grand artiste. Observateur loyal d’un univers lointain, Paul-Élie Dubois intéresse tous les Sahariens et les amoureux du désert. Peintre et ethnologue, témoin de la vie des Touaregs, l’artiste nous restitue par son œuvre fascinante la civilisation de ce peuple. Outre l’intérêt documentaire, son œuvre donne corps, forme et couleurs au monde touareg, à ce peuple du désert dans son univers de montagnes et de sable.

Les notes prises au Hoggar serviront de support à la publication luxueuse de l’Atlantide complétée par les illustrations des Chants du Hoggar et des Puritains du désert où il se montre le messager d’un art humain et profond.

Pierre-Eugène Clairin, La récolte des dattes.  Jean Bouchaud, Ghardaïa, 1922
Boye, fils de l’Amenokal du Hoggar et deux nobles. L’Atakor du Hoggar vu de la gara de l’Assekrem.

Site web : Pixxservices